Lean Six Sigma

Le fruit du rapprochement du lean et du six sigma

Lean

Développé chez Toyota après la 2nde guerre mondiale, le Lean est une méthode de gestion « au juste nécessaire » qui repose sur un changement de paradigme. Elle vise à supprimer tout ce qui ne constitue pas de valeur ajoutée pour le client, c’est-à-dire, les gaspillages et ainsi accélérer les processus. Le Lean peut s’appliquer à tous les domaines d’activités : industries et services. Les méthodes Lean associent un état d’esprit, des outils et des méthodes.

Elles sont basées sur une approche bottom-up reposant sur la responsabilisation de tous les collaborateurs. Elles visent à réduire l’inflexibilité de l’outil productif et permettre de satisfaire une demande de personnalisation toujours plus avancée des clients.

Le Lean permet :

  • D’accélérer les processus
  • D’éliminer les gaspillages
  • D’augmenter les capacités

Six Sigma

Six Sigma est une méthodologie qui vise à réduire les risques associés à la variabilité des processus et à diminuer la proportion de défauts.
L’impact d’une approche Six Sigma est double : augmentation de la satisfaction des clients et l'amélioration de la rentabilité de l’entreprise.

Six Sigma est basée sur une approche top-down qui se caractérise par :

  • Une organisation dédiée en parallèle de l’organisation propre au management de l'activité
  • Des outils et méthodes
  • Une culture des faits et l’usage des statistiques notamment pour diagnostiquer les problèmes et vérifier l’impact effectif des solutions mises en œuvre. La dispersion des données renseigne sur la variabilité d’un processus. Plus la dispersion est élevée, moins le processus est robuste, plus la probabilité de produire des produits ou des services défectueux est grande.


Six Sigma, résolument orientée client, permet notamment :

  • D’améliorer le niveau de qualité
  • De réduire la dispersion et d'augmenter la prédictibilité des processus. Sigma σ est le symbole mathématique de l’écart type. L’écart type est une mesure mathématique de la dispersion d’une série de données. Un processus Six Sigma présente un taux de conformité de 99,99966%.

Lean & Six Sigma : des méthodes complémentaires

Lean et Six Sigma sont des démarches complémentaires pour viser l’Excellence Opérationnelle. Le Lean permet de recentrer le processus dans sa zone de conformité ; le Six Sigma permet d’en réduire la dispersion. La complémentarité du Lean et du Six Sigma permet d’obtenir des processus centrés et peu dispersés garantissant un niveau de qualité élevé et une maîtrise des coûts.

Si l'on imagine un processus représenté par un tuyau, le Lean Six Sigma va permettre :

  • De raccourcir la longueur du tuyau pour réduire le temps nécessaire à la satisfaction de la demande client.
  • D’augmenter le diamètre du tuyau pour accroitre la capacité du processus. Cette dernière correspond au nombre d’unités que le processus est capable de produire sur un temps donné.
  • De boucher les porosités du tuyau correspondant aux non qualités du processus. La maîtrise de la qualité permettra de sécuriser la vitesse, le délai et les coûts de production.


Le Lean Six Sigma offre des méthodologies adaptées à chaque type de problématiques :

Se former au Lean Six Sigma

Organisme de formation, Lean en ligne propose des formations Lean Six Sigma en ligne