Lean Six Sigma Green Belt

Nov 15 / Damien Philippe

Le Lean Six Sigma Green Belt est un chef de projet capable de piloter des projets visant à améliorer la performance des processus.

Focus sur ce rôle clé au sein des démarches de progrès. 

Lean Six Sigma - Organisation dédiée 

Le Lean Six Sigma repose, en principe, sur une organisation dédiée au pilotage de la démarche de progrès, en parallèle de l'organisation classique. Les rôles attribués au sein de cette organisation sont les suivants :

  • Le Champion : donne la vision, élabore la stratégie et a pour mission de déployer le Lean Six Sigma.
  • Le Master Black Belt : garantit l'appropriation et la bonne mise en œuvre des méthodologies.
  • Le Black Belt : pilote des projets de transformation à temps plein.
  • Le Green Belt : pilote des projets d'amélioration, généralement à hauteur de 30% de son temps.
  • Le Yellow Belt : pilote des résolutions de problèmes et supporte Green et Black Belt.
  • Le White Belt : concerne tous les collaborateurs de l'entreprise. La sensibilisation White Belt permet à chaque collaborateur de comprendre le cadre de la démarche et la contribution qu'il peut apporter.

Le Green Belt est donc partie prenante de l'organisation classique et de l'organisation dédiée à la démarche de progrès. En ce sens, il contribue fortement à structurer la première et garantir le pragmatisme de la seconde. Le Green Belt est ainsi un acteur clé du dispositif.

Green Belt - Acteur clé de la démarche de progrès

Le Lean Six Sigma Green Belt mobilise les outils et les attitudes dans son rôle au quotidien. Il aura ainsi quotidiennement recours à la standardisation, au management visuel, ou encore aux méthodes de résolution de problèmes.

En parallèle, le Green Belt endossera la casquette de chef de projet à hauteur de 30% de son temps, ce qui peut correspondre à 1,5 jours par semaine. Il pilotera ainsi des projets d'amélioration à forts enjeux à l'échelle d'un processus. Le séquencement DMAIC sera mobilisé lorsque les causes de l'écart de performance à l'origine du lancement du projet ne sont pas connues.
Se former est plus que jamais nécessaire

DMAIC

DMAIC est un séquenceur de projet en 5 phases qui correspondent aux termes suivants :

  • Define (Définir) : l'enjeu pour le Green Belt est de factualiser la problématique, déterminer les enjeux et les moyens nécessaires au projet.
  • Measure (Mesurer) : l'enjeu pour le Green Belt est de décrire le processus, mesurer la performance actuelle et quantifier les problèmes.
  • Analyse (Analyser) : l'enjeu pour le Green Belt est de finaliser le diagnostic en déterminant les causes racines des problèmes.
  • Improve (Améliorer) : l'enjeu pour le Green Belt est d'élaborer les solutions permettant d'adresser les causes racines des problèmes.
  • Control (Maîtriser) : l'enjeu pour le Green Belt est de pérenniser les améliorations avant de clôturer le projet.

Le Green Belt veillera à développer une relation de confiance avec le sponsor du projet, mandataire de la démarche et intéressé au premier chef par les résultats permis par celle-ci. Il jouera par ailleurs un véritable rôle de chef d'orchestre vis-à-vis de l'équipe projet et dans le cadre de l'animation des revues de jalon correspondant à chaque fin de phase du DMAIC. L'animation de l'équipe, la communication et la conduite du changement seront clés pour satisfaire les objectifs du projet et garantir leur pérennité.
Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir ! 

À propos de l'auteur

Damien Philippe
Lean Six Sigma Black Belt, je suis passionné par l'amélioration continue et collective de la performance.

Cofondateur de Lean en ligne, je suis animé par la volonté de transmettre mes connaissances et de partager mon expérience de praticien.