DMAIC

Jan 4 / Sébastien Lo Presti
Le DMAIC est une méthodologie de gestion de projet particulièrement efficace pour améliorer sensiblement et durablement la performance des processus et la satisfaction des clients. Focus sur cet outil incontournable du Lean Six Sigma mobilisé par des chefs de projet Green ou Black Belt.

DMAIC, de quoi parle t'on ?

Le séquencement DMAIC permet de mener des projets par percées qui visent à améliorer durablement la performance d’un processus.
Un projet par percée permet de franchir un gap significatif de performance, contrairement à l’amélioration continue dont l'objectif est avant tout de faire progresser une organisation à petits pas, au quotidien.

Le séquencement DMAIC vient du Six Sigma (élaboré chez Motorola dans les années 80).

Un projet DMAIC permet d’améliorer la qualité (élimination des rebuts des retouches, de la variabilité) et la prédictibilité des processus.
Le Lean Six Sigma se base en effet sur le principe du déterminisme : la variable de sortie du processus appelée Y résulte de variables d’entrées (qu'il s'agit d'identifier et de mettre sous contrôle) et d’éventuelles pertes (qu'il s’agit d'identifier et d'éliminer).

Un projet DMAIC est mobilisable dans tous les types d’environnements et est généralement piloté par un chef de projet Lean Six Sigma Green Belt ou Black Belt.

DMAIC : un séquenceur de projet

DMAIC est un séquenceur de projet en 5 phases. L'acronyme DMAIC renvoie aux termes suivants :

  • D, pour Define ou Définir ;
  • M, pour Measure ou Mesurer ;
  • A, pour Analyse ou Analyser ;
  • I, pour Improve ou Améliorer ;
  • C, pour Control ou Maîtriser.
Chaque phase d'un projet DMAIC est composée d’activités qui mobilisent des outils et méthodes dédiés.
Ces activités ont pour but de réunir un certain nombre de livrables nécessaires à ce qu’on appelle des passages de jalons, matérialisés ici en bleu,

La phase Define ou Définir d'un projet DMAIC consiste à factualiser la problématique, déterminer les enjeux et fixer les moyens nécessaires au projet ;

La phase Measure ou Mesurer d'un projet DMAIC consiste à décrire le processus existant, mesurer le niveau actuel de performance et quantifier les problèmes ;

La phase Analyse ou Analyser d'un projet DMAIC consiste à identifier les causes racines des problèmes et finaliser le diagnostic du projet ;

La phase Improve ou Améliorer d'un projet DMAIC consiste à élaborer des solutions permettant d'adresser les causes racines d'un problème et d'impacter favorablement la performance du processus ;

La phase Control ou Maîtriser d'un projet DMAIC, enfin consiste à définir les éléments nécessaires à la maitrise du processus amélioré et à assurer la pérennité des solutions au-delà le mode projet ;

En amont du DMAIC, le pré-cadrage du projet a pour objectif de justifier le besoin de lancer un projet.
En aval du DMAIC, il s’agit pour le responsable du processus, ou process owner de manager le processus amélioré.

Un projet DMAIC nécessite la constitution d’une équipe transverse et d’un comité de pilotage, il se déroule entre 4 et 6 mois en fonction de la nature de la problématique et du contexte. Ce type de projet permet une amélioration de l’ordre de 30%.

Se former est plus que jamais nécessaire

DMAIC VS autres méthodologies de gestion de projet ?

Alors qu'un projet classique propose une solution en réponse à un problème puis s’attache à pérenniser les résultats.
Un projet Lean Six Sigma DMAIC, repose sur un diagnostic factuel permis par le recours aux outils statistiques. Ce diagnostic, conduit en phases M et A du DMAIC, permet de déboucher sur l'identification des causes racines à l'origine de l'écart de performance.

Les solutions ensuite élaborées en phase I découlent du diagnostic conduit. Elles reposent sur un constat factuel, pouvant être partagé par tous et ne souffrant d'aucune contestation et sont élaborées en équipe, elles suscitent ainsi une adhésion plus forte qui facilite la conduite du changement.

Le séquencement DMAIC agît ainsi comme un puissant levier de performance, il permet d'améliorer de façon significative et durable la performance des processus et, partant, la satisfaction des clients.

DMAIC que retenir en synthèse ?

Le séquencement DMAIC présente les principaux atouts suivants :

  • Le DMAIC s’appuie sur un jalonnement standardisé intégrant : planning, activités, outils, livrables et permettant au chef de projet de se focaliser sur les activités à valeur ajoutée, c’est à dire la mise en œuvre même de la méthode, l’animation de l’équipe, la conduite du changement et la remontée des point durs ;
  • Le DMAIC s’appuie sur une organisation impliquant les parties prenantes : sponsor, chef de projet, équipe projet, comité de pilotage. Des instances tels que les points d'équipe, sponsor et Copil, structurent ces interactions ;
  • L’avancement d'un projet DMAIC est verrouillé par les passages de jalon qui garantissent le respect de la méthodologie et permettent de cranter le projet à chaque étape ;
  • Enfin, l’élaboration des solutions d’amélioration identifiées dans le cadre d'un projet DMAIC se base sur un diagnostic factuel des problèmes mobilisant entre autres des outils statistiques.
Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir !

À propos de l'auteur

Sébastien Lo Presti
Passionné par les sciences sociales, la gestion de projet et le management de la qualité.

Animé par la volonté de partager et de transmettre des connaissances.

Je suis par ailleurs cofondateur de Lean en ligne, organisme de formation spécialisé en Excellence Opérationnelle.