Le But

May 7 / Damien Philippe
À travers son livre, Le But - Un processus de progrès permanent, Eliyahu Goldratt a réussi à rendre accessible et à diffuser les concepts de la théorie des contraintes. 

L'ouvrage remet en cause les principaux dogmes en matière de gestion. Le But propose ainsi une nouvelle manière d'aborder la performance : l'acceptation des déséquilibres et la recherche d'un optimum global via une approche globale et transverse.

Le but : un ovni parmi les livres de management

Le But (The Goal), écrit par Eliyahu Goldratt en 1984 est considéré comme l'un des livres d'affaires les plus influents de tous les temps. L’ouvrage traite de la manière d’améliorer les performances de l’entreprise en focalisant son attention sur la ressource goulot.

Vendu à plus de 7 millions d'exemplaires, traduit en 32 langues, l’ouvrage est fréquemment qualifié d’incontournable par les dirigeants.

Le But est un roman industriel, forme choisie par l’auteur pour faciliter la lecture et l’accès aux notions. Son grand mérite est d’avoir diffusé auprès d‘un large public la théorie des contraintes jusqu’alors plutôt restée confidentielle. L’auteur invite le lecteur à s’identifier au personnage principal Alex Rogo dans sa vie professionnelle et personnelle.

Un roman industriel à la forme socratique

Alex Rogo est directeur d'une usine qui accuse de nombreux retards et des pertes financières. L’ouvrage commence par l’ultimatum donné à Alex Rogo par son responsable : trois mois pour améliorer significativement la situation et éviter la fermeture de l’usine localisée dans un bassin d’emplois déjà sinistré.


Une rencontre fortuite avec Jonah, un ancien professeur, va inciter Alex à changer de paradigme. Malgré sa connaissance des solutions potentielles, Jonah amène, par des questions, le personnage principal à trouver les solutions les mieux adaptées. Le lecteur est amené à réfléchir, il découvre progressivement les concepts fondamentaux de la théorie des contraintes au fur et à mesure des solutions trouvées par Alex et son équipe, qui arriveront finalement à relever le challenge.

But, throughput et goulot

Le but de l’entreprise est de générer de l’argent, la production et la vente constituent le moyen d’y parvenir.

Les indicateurs de performance à propos du but peuvent s’exprimer de manière différente en fonction des niveaux de l’entreprise.  D’un point de vue opérationnel, il est nécessaire de développer un ensemble d’indicateurs qui expriment très clairement le but et qui permettent de formuler des règles de fonctionnement pour gérer l’usine. Les règles de gestion doivent être adaptées et servir le but.

Trois composantes principales sont ainsi à considérer :
  • Le throughput (débit) qui correspond au rythme auquel le système génère de l’argent par les ventes.
  • Les stocks qui représentent l’argent que le système a investi pour acheter des éléments qu’il a l’intention de vendre.
  • Les dépenses de fonctionnement qui sont constituées de l’argent que le système débourse pour transformer les stocks en throughput.


La capacité d’une ressource ne doit pas être mesurée de façon isolée mais elle va dépendre de son emplacement dans l’usine. La plupart des facteurs qui sont essentiels pour bien gérer une usine ne peuvent pas être déterminés précisément à l’avance notamment à cause des :
  • Evénements indépendants : un événement doit se produire avant qu’un autre puisse apparaître.
  • Fluctuations aléatoires.


Il est nécessaire de distinguer deux types de ressources :
  • Les goulots
  • Les non goulots


Un goulot est une ressource dont la capacité est égale ou inférieure à la demande client.
Un goulot limite la capacité de l’entreprise à atteindre son but.
Le goulot détermine la capacité effective de l’usine.
Les améliorations apportées en dehors du goulot n’auront pas d’impact au global.

Se former est plus que jamais nécessaire

Drum-Buffer-Rope

L'histoire fait ressortir progressivement les concepts clés de la théorie des contraintes :
  • Identifier le goulot d’étranglement (Drum ou tambour qui représente le rythme donné par la ressource la plus lente du système, le goulot). Les autres ressources doivent synchroniser leur activité sur ce rythme.
  • Améliorer l’utilisation de la capacité du goulot (Buffer ou stock tampon. Placés en amont du goulot, ils permettent de le saturer et garantissent ainsi une utilisation maximale de sa capacité).
  • Subordonner tout le système au goulot (Rope ou corde correspond au dispositif qui empêche les ressources les plus rapides de dépasser le rythme du goulot). La corde régule les entrées de matières premières dans le système et le lancement des ordres de fabrication.
  • Si nécessaire, augmenter la capacité du goulot
  • Lorsque le goulot n’est plus, identifier le nouveau goulot et recommencer.

Pour conclure

Le But permet de prendre du recul et de se poser des questions simples mais pourtant fondamentales permettant la remise en cause de l'existant.

Les principes abordés sont transposables quel que soit le secteur d'activité même si le contexte industriel dans lequel est présentée la théorie ne rend pas évident sa transposition au domaine des services.

De l’avis de certains, la théorie des contraintes ne considère qu’un seul des trois éléments clés d'une stratégie industrielle :
  • La synchronisation de l'activité (seul des 3 éléments sur lequel la TOC fournit des leviers)
  • L'importance des Hommes (l’ouvrage n’intègre pas les notions de pouvoir dans l’entreprise et met le management au premier plan).
  • L'amélioration continue des processus.


Le but n’est reste pas moins un ouvrage incontournable, recommandé par Lean en ligne.

Pour aller plus loin sur cette thématique, nous vous recommandons également de lire notre article sur la Boucle Vertueuse de l'Excellence de José Gramdi qui a d'ailleurs dédié son ouvrage à Eliyahu Goldratt, en hommage à celui qui a ouvert la voie.

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir ! 

À propos de l'auteur

Damien Philippe
Lean Six Sigma Black Belt, je suis passionné par l'amélioration continue et collective de la performance.

Cofondateur de Lean en ligne, je suis animé par la volonté de transmettre mes connaissances et de partager mon expérience de praticien.