L'amélioration continue

May 25 / Damien Philippe
L'amélioration continue, l'état d'esprit des démarches de progrès.

Kaizen, un état d'esprit

Le mot kaizen est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement « changement » et « meilleur ». Le Kaizen correspond au terme d’amélioration continue en français.

Il s’agit d’un processus d'amélioration continue fondé sur des actions concrètes, simples et peu onéreuses. Le Kaizen est avant tout un état d'esprit qui doit mobiliser l’ensemble des parties prenantes d’une organisation.

L’amélioration continue est d’ailleurs au cœur du TPS (Toyota Production System), le système de production de Toyota. Cette philosophie repose sur une logique de petits pas et vise à embarquer tous les acteurs de l’organisation au premier rang desquels les opérationnels.

Elle vise à produire des résultats durables à long terme pour un investissement relativement modeste. Un processus dédié doit lui être adossé pour en assurer l’efficacité.

L’amélioration continue constitue un pilier de l’Excellence Opérationnelle et doit être déployée à tous les niveaux de l’organisation notamment grâce à des formations White Belt.

Le cycle PDCA ou roue de Deming

L’amélioration continue est souvent représentée par le cycle PDCA ou roue de Deming auquel il doit sa paternité. Le cycle PDCA est composé de 4 étapes :

  • Plan : qui consiste à planifier les actions
  • Do : qui consiste à les mettre en œuvre
  • Check ; qui consiste à vérifier que les actions portent effectivement leurs fruits
  • Act : qui consiste à acter l’efficacité des actions et les standardiser afin de cranter l’amélioration ou prendre des contre-mesures dans le cas où l’étape de vérification n’aurait pas été concluante.


La combinaison du mouvement de la roue et de la cale associée à la dernière étape permet de progresser de manière pérenne.

Se former est plus que jamais nécessaire

L'amélioration continue en 10 principes

L’état d’esprit de l’amélioration continue peut être exprimé en 10 points :

  1. Challenger le statu quo : remettre en cause les pratiques actuelles. Toujours challenger les discours du type « on a toujours fait comme ça ».
  2. Penser à comment faire plutôt qu’expliquer pourquoi on ne peut pas faire. Soyez tourné vers l’action.
  3. Ne pas s’excuser, ne pas blâmer, ne pas critiquer. Challenger les processus, jamais les personnes.
  4. Ne pas viser la perfection du premier coup. Il s’agit de la politique des petits pas. N’attendez pas le « grand soir ».
  5. Faire bien avant de faire vite « bon du 1er coup ».
  6. Trouver des solutions à coût zéro.
  7. Continuer à trouver des idées dans la difficulté. Essayer, faites des erreurs et apprenez de vos erreurs qui sont des opportunités de progresser.
  8. Poser 5 fois la question « pourquoi ? » pour trouver la cause racine des problèmes et en supprimer la récurrence.
  9. Rechercher les idées de 10 personnes plutôt que le savoir d’une seule. Exploiter l’intelligence collective.
  10. Les opportunités d’amélioration sont infinies. Le cycle PDCA le montre, il n’y a pas de limite.   


L’amélioration continue assure une progression continue de l’organisation en complément des améliorations incrémentales dites « par percée » pouvant nécessiter la mobilisation de la méthodologie Lean Six Sigma DMAIC.
Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir ! 

À propos de l'auteur

Damien Philippe
Lean Six Sigma Black Belt, je suis passionné par l'amélioration continue et collective de la performance.

Cofondateur de Lean en ligne, je suis animé par la volonté de transmettre mes connaissances et de partager mon expérience de praticien.