Les 7 gaspillages

Jun 2 / Damien Philippe
L'élimination continue des gaspillages est au cœur du système de production de Toyota et de la démarche d'amélioration continue. 

Voyons à quoi correspondent ces gaspillages et comment les identifier pour se mettre en capacité des les réduire ou mieux : de les éliminer.

Les 3M

Les Mudas (gaspillages) font partie des 3M avec les Muri (excès) et les Mura (irrégularités). Les 3M sont considérés comme les 3 ennemis du Lean dans le système de production de Toyota.

Les gaspillages, également appelés pertes correspondent aux activités qui ne créent pas de valeur ajoutée pour le clientÀ ce titre, les gaspillages pénalisent la rentabilité de l’entreprise qui doit s'attacher à les réduire au maximum.

Les 7 gaspillages (+1)

Les Mudas sont répertoriés en catégories pour faciliter leur identification. Initialement, le nombre de catégories étaient de 7 dans le système de production de Toyota, toutes observables sur le terrain.


Un 8ème gaspillage, la sous-utilisation des compétences, a par la suite complété cette liste initiale. Il s'agit d'un gaspillage plus ténu à observer qui peut néanmoins être très impactant pour les entreprises. 


Un moyen mnémotechnique consiste à les écrire dans l'ordre suivant pour former l'acronyme DSASTRE.

Déplacements & mouvements inutiles

Déplacements de personnes physiques au sein d’un processus, inutiles qui n’apportent pas de valeur au client ainsi que les mouvements : hommes, matériels ou machines non nécessaires.

Surproduction

Consiste à produire au-delà de la demande client. La surproduction est considérée comme le pire des gaspillages car il induit les autres.

Attentes

Temps pendant lequel une personne attend un élément nécessaire à la réalisation de sa tâche. Temps pendant lequel un produit ou un service est en stand-by.

Surstockage & stocks inutiles

Nature ou quantité des stocks en inadéquation avec le besoin client (matières premières, en-cours, produits finis)

Transports

Déplacements de matériaux, de pièces, de produits, de documents ou d’informations d’une place à une autre ou d’un processus à un autre qui n’apporte pas de valeur au client.

Rebuts et les retouches

Ensemble des défauts produits par un processus : non conformités, réclamations clients, erreurs, retouches, rebuts.

Étapes superflues 

Tâches, activités réalisées sans lien avec la demande client. Processus trop complexe, surqualité, trop de matières, trop d’informations…

Sous-utilisation des compétences

Consiste à ne pas écouter ceux qui savent, négliger la puissance de l'intelligence collective, recruter des personnes surqualifiées au regard des tâches confiées

Se former est plus que jamais nécessaire

L'identification des MUDAS

Le Gemba walk qui consiste à se rendre sur le terrain où la valeur ajoutée est créée est une démarche pertinente pour échanger avec les opérationnels sur des difficultés rencontrées et constater par soi-même des points à améliorer dans une logique d'amélioration continue.

Dans le cadre d'un projet DMAIC et en particulier pendant le diagnostic se déroulant dans les phases Mesurer et Analyser, le Chef de projet tâchera de décrire le processus existant à l'aide d'une cartographie de la situation avant amélioration. Couplé avec des observations in situ, ce travail collectif permettra d'identifier des gaspillages qu'il s'agira ensuite pour l'équipe projet d'éradiquer.
Vous avez apprécié cet article ? Faites-le savoir ! 

À propos de l'auteur

Damien Philippe
Lean Six Sigma Black Belt, je suis passionné par l'amélioration continue et collective de la performance.

Cofondateur de Lean en ligne, je suis animé par la volonté de transmettre mes connaissances et de partager mon expérience de praticien.